IMG_1562.JPG

Bienvenu.e.s 👋 

Je développe des projets de céramique utilitaire ainsi que d'autres objets plus inutiles que j'affectionne particulièrement.

Chaque pièces est façonnée, dans mon atelier à Montreuil. Une petite main, à la façon d'un poinçon est apposée sur chacune d'entre-elles. Étant à la recherche de formes simples et plutôt très régulières, il me semblait important de venir sculpter le fond de chaque objets afin de se remémorer la présence de l'artisan. 

J'ai choisi de travailler avec une terres puisée en normandie. Une faïence rose où j'ajoute parfois un peu de chamotte. Tous les émaux sont des émaux alimentaires. J'utilise des bases certifiées que je viens travailler (et retravailler) en lien avec ma palette de couleur choisi. 

 

Architecte diplômée d’état de l’école d’architecture de Paris-Est, j’ai pu expérimenter la réalité du métier en agences d’architecture ainsi qu’en agence d’assistance à la maîtrise d’ouvrage (MOA) pour des projets culturels d’envergure. Ces expériences, combinées à un diplôme en génie civil, ont pu m’apporter une vraie rigueur et une méthodologie de travail. 

Diplômée également de l’école d’art et de design de Bezalel à Jérusalem, j’ai pu y apprendre la technique du tournage en céramique ainsi qu'y appréhender le design graphique, l’illustration, la photographie argentique. Depuis 2013, ces pratiques n’ont cessé de m’accompagner au quotidien. 

Formation :

• École de Bezalel, Jérusalem. Formation à la technique du tournage et émaillage, 2013-2014.

• École d'architecture Paris-Est, diplôme obtenu avec félicitations du jury / Major de promotion, Titre d'Architecte DE, 2010-2017. 

• Bac STI Génie Civil, Blanquefort (33), 2008-2010.

Expériences :

• Artisane potière, Microentreprise de 2019 à aujourd'hui

• Architecte DEA freelance de 2019 à aujourd'hui

• Projet de roman graphique, Le parfum des retrouvailles, projet personnel en lien avec la maladie de mon papa, 2018 à aujoud'hui

• Architecte junior - chargée de projet chez AG studio, paris 11ème, durant 2 ans (2017-2019)

• Voyage d'un an autour du monde, Brésil / Bolivie / Pérou / Chili / Argentine / Nouvelle-Zélande / Australie / Japon / Chine / Myanmar / Inde 

• Bezalel Academy, Jérusalem, 2013-2014. 

Démarche

Questionner l'économie-circulaire dans la céramique artisanale.

De tout temps les potiers fabriquaient leur propres terres. Les ressources locales étaient utilisées directement dans un rayon de moins de 100km et un vrai savoir-faire et connaissance de ce qu'est l'argile xxx. Chaque terre spécifiques à une région pouvait alors donner des poteries différentes. 

Aujourd'hui, avec l'industrialisation et les nouvelles techniques de perfectionnement des terres, nous pouvons désormais acheter des terres directement chez un fournisseur. Dans les grandes villes cette solution est économiquement viable et beaucoup plus simple, souvent en lien avec un manque de place et de ressources pour fabriquer sa terre. 

 

Pourtant, il me semble que la terre et son approvisionnement est une ressource à questionner en tant que céramiste. De nombreuses argiles proviennent d'Europe ou d'Asie, mais sont retravaillées en France et bénéficient du cachet "fabriquer sur le territoire". C'est cette réflexion qui m'a poussé à candidater pour un appel à projet avec la Société du Grand Paris. Le projet Terres-Terres à vu le jour en septembre 2019, donc très récemment.  Il aura pour but de revaloriser les terres de chantier du colossal projet du Grand Paris-Express afin de fabriquer ma propre terre pour la céramique artisanale. 

En plus de revaloriser les terres de chantiers, il me semble primordial d'utiliser l'eau de pluie, ressource nécéssaire à la transformation de la terre, pour ma pratique. Cependant, étant aujourd'hui dans un atelier partagé, je suis confronté aujourd'hui à une réalité de gestion des lieux qui ne me permet pas de bénéficier d'un récupérateur d'eau de pluie. Je recycle et filtre au maximum l'eau potable que j'utilise quotidiennement (environ 2L d'eau/semaine) en espérant bientôt pouvoir mettre en place un atelier en lien avec mes valeurs.

Stockage_©Schnepp_Renou.jpg
Building_Zone 11.jpg

Champs de compétances

La curiosité est un beau défaut !

Bien que ce site héberge principalement mon travail en céramique, il était important pour moi de partager ici deux autres volets qui m'animent particulièrement. Le dessin est un outil de communication que j'essaie de convoqué au maximum. Que ce soit sur l'identité visuelle de packaging, les cartes de remerciement, ou encore sur mon compte instagram dédié à la céramique.

 

En parallèle, je développe un projet de roman graphique, intitulé Le parfum des retrouvailles. Ce projet est un récit intime qui rend hommage à mon père décédé en mars 2019. Atteint de schizophrénie, il décide de mettre fin à ses jours en hôpital psychiatrique. Ce témoignage est avant tout un outil hybride et personnel engageant un processus de deuil. Vous pouvez en découvrir plus ici. Vous trouverez également sur ce site un espace dédié à mes expérimentations illustrées si le coeur vous en dit.

 

Enfin, c'est derrière un vieil argentique déniché dans le grenier d'un papi que j'apprécie capturer l'instant. Mon attrait pour l'aspect graphique me pousse à developper des formats de carnets digitaux, qui regroupe principalement des photos, du texte, un peu d'illustration lorsque je suis en voyage, ou en vadrouille. Vous pouvez en découvrir un peu plus ici

Au plaisir de vous lire, je reste disponible au besoin.

Photo28_28A.jpg

© 2020 par Emmanuelle Cassot, toutes images, photos, illustrations présentes sur ce site ne sont pas libres de droits

0
Logo, Emmanuelle Cassot