Le parfum des retrouvailles est un récit intime qui rend hommage à mon père décédé en mars 2019. Atteint de schizophrénie, il décide de mettre fin à ses jours en hôpital psychiatrique. Ce témoignage, sous forme de roman graphique, est avant tout un outil hybride et  personnel engageant un processus de deuil.

Ce recueil abrite dessins, écrits, collages, images,  photographies argentiques et numériques tant de documents qui me permettent de relater les faits que nous avons pu vivre ensemble et séparément. Cet album, qui n’est en aucun cas un ouvrage scientifique, transpose néanmoins de nombreuses recherches que j’ai pu effectuer sur les maladies mentales et de toutes les thématiques tentaculaires et gravitationnelles qui touchent au projet. 

 

Initialement, Le parfum des retrouvailles a été entrepris en mai 2018 suite à une énième tentative de suicide que mon père avait faite. S’en est suivi un moment d’absence de paroles de ma part. Non pas que je n’ai pas noirci de nombreuses pages blanches, mais l’incapacité de communiquer avec lui. J'ai alors pris conscience de l'urgence qu'il y avait pour moi d'aller vraiment à sa rencontre, de lui dire combien j'étais heureuse de l'avoir comme père, que malgré les difficultés de la vie, il avait toujours su me dire qu'il m'aimait et qu'il était fière de moi. Combien de parents soit disant "normaux" sont dans cette incapacité... J'avais envie de faire ce projet pour me rapprocher de lui, pour parler de son univers qui m'a toujours fasciné. Ce projet était aussi un prétexte personnel pour prendre le sujet de la schizophrénie à bras le corps, afin de tenter de comprendre les méandres de la maladie ...

 

En février 2019, je commençais donc une formation avec l’école de Duperré avec les cours municipaux de la ville de Paris (CMA) qui visait à l’accompagnement d’un projet d’édition et de narration. J’ai donc concrètement commencé ce travail à partir de ce moment-là. 

La mort de mon père un mois plus tard a inévitablement remis en question tout le projet. Le parfum des retrouvailles n’avait plus vraiment de sens pour moi, puisqu’à l’origine il était pour me rapprocher de mon père, pour mieux le connaître, pour mieux connaître la maladie et avoir enfin les outils nécessaires pour communiquer ensemble. Aujourd’hui, après de nombreux mois difficiles et de par les retours de mes différents cercles, j’ai pu prendre conscience que ce témoignage n’était pas un récit uniquement personnel.  Il pourrait permettre de délier la parole, de briser certains tabous, de faire avancer encore un peu plus le domaine de la maladie mentale et du regard qu’on lui porte. Sans prétention aucunes, il me semble que cela pourrait être un outil visant à vulgariser / rendre accessible la connaissance de la maladie mentale, comme ce qui a pu être fait avec l’autisme par exemple. Nous avons tous, de près ou de loin pu être confrontés à une situation où la folie est présente, et où ne savons pas comment y faire face.

Objectifs : 

J'aimerais à terme trouver une chouette maison d'édition en vu d'une publication entre septembre 2020 et janvier 2021.

 

Au vu du projet très personnel, il m'a semblé dans un premier temps que le format de l'autoédition me permettrait d'avoir une plus grande flexibilité sur cet objet hybride qui ne colle pas forcément avec la charte éditoriale d'une maison d'édition...

Et puis ... un jour une belle personne m'a dit tout le contraire. Dans un processus de deuil, le fait de passer par une maison d'édition me permettra de me détacher du projet, de ne pas le garder au chaud contre moi et une collaboration peut évidemment être bénéfique lors de projets si personnels.

Bien entendu, si je ne trouves pas de maison d'édition partante pour Le parfum des retrouvailles, un financement participatif avec Kiss Kiss Bank Bank sera mis en place en mars 2020. Votre participation me permettra d'imprimer en conséquence le nombre d'exemplaires précommandé. Ce projet ne me rapporte pas de sous, ce n'est pas le but final, en revanche il est vrai que j'aimerais beaucoup pouvoir imprimer ce roman graphique de façon qualitative afin de pouvoir diffuser le projet autour de moi, et sans la réussite du financement participatif je ne pourrais pas finaliser Le parfum des retrouvailles. 

En attendant le mois de mars, vous pouvez vous abonner à la newsletter ici pour être tenu informer du lancement de la campagne Kiss Kiss Bank Bank, ainsi que de l'avancement du projet. Vous pouvez aussi dès a présent soutenir le projet ici  (la cagnotte est terminée). Les donations me permettent de pouvoir sereinement prototyper le projet (premières impressions test, financement des contreparties, achat de typographies, impressions d'affiches sérigraphiées, tirages photographie argentique, achats d'ouvrages de références nécessaire à la compréhension du sujet etc..). Ce soutient financier est également un soutient psychologique pour ce projet conséquent dans ma vie. 

En espérant que Le parfum des retrouvailles vous plaira, je reste disponible par mail pour plus d'échanges. 

Emmanuelle

Un remerciement particulier pour leur soutien au projet, sans qui Le parfum des retrouvailles ne pourrait pas se faire tout simplement. 

Laurent & Sofia Abergel / Lina Abergel / Mélanie Barey / Morgane Besse & Clément Billaquois / Manon Besançon / Yasmina Barbé-Boudhar / Lottie Brickert / Antoine Cartier / Clotilde Cassot / Brianne Caudron / Noémie Cédille / Juliette Chamblas / Ambre Clavel / Morgane Cocchi / Barbara Cousin / Sophie Cohen-Scali / Emmanuelle Derand /Antonin Duc Dodon & Ines / Estelle Dietrich / Cecile El Mekaoui / Lucie Garcia / Lisa Gaucher / Gaëlle & Omri Galron-Thomas / Camille Grandri / Magali Gueraud / Patricia Guiguet / Mylène Gouin / Juliette Hennequin / Malina Hervieu / Nadine Ibram / Carine Irenée / Michel Lainé / Alice Lepetit / Pablo Lepetit / Alexandra Le Metayer / Coline Lendormy / Myriam Lopez / Aneta Maziejewska / Guillaume Meex / Yoann Mahri / Hillel Marciano / Franck Navarrete / Maxime Pajot / Coline Polverel / Lucile ponsar / Pauline et Evelyne Richard / Mathias Rollot / Famille Tachouzin / Nidhal Taghouti / Clément Tourmente / Damiane Tourmente / Claude et Danielle Wejman / Jean-Baptiste Wejman / Déborah Willems. 

© 2020 par Emmanuelle Cassot, toutes images, photos, illustrations présentes sur ce site ne sont pas libres de droits

0
Logo, Emmanuelle Cassot